39.2 C
Médine
vendredi, mai 17, 2024

Comment devenir citoyen Saoudienne?

- VOTRE PUB ICI -spot_img

Dernières nouvelles sur la citoyenneté saoudienne

Selon la dernière modification de l’article 8 du système de nationalité saoudien, le Premier ministre d’Arabie saoudite et le prince héritier Mohammed bin Salman peuvent accorder la citoyenneté saoudienne à ceux qui sont choisis. Les noms des personnes doivent d’abord être proposés par le ministère de l’Intérieur.

Pour les expatriés et les professionnels

Les expatriés et les professionnels vivant et travaillant en Arabie Saoudite doivent remplir les conditions suivantes pour devenir éligibles à la citoyenneté saoudienne.

  • Le demandeur doit être entré légalement dans le royaume et doit posséder un passeport valide qui lui permet de retourner dans son pays sans restrictions ni conditions.
  • Le demandeur doit avoir résidé, pendant une période d’au moins 10 années consécutives, sous un permis de résidence régulier dans le royaume, avec les dispositions de son propre système.
  • Le demandeur doit travailler dans l’une des professions dont le pays a besoin.

De plus, ils doivent obtenir au moins 23 points, où un total de 33 points est réparti comme suit :

  • La résidence du demandeur pendant au moins dix années consécutives avec un score total de dix points.
  • La profession du demandeur est prouvée par des qualifications scientifiques et est basée sur les besoins du pays. Le total des points ne doit pas dépasser 13 points et une seule qualification est acceptée :
  • Un doctorat en médecine ou en génie octroie treize points.
  • Un doctorat dans d’autres sciences octroie dix points.
  • Une maîtrise octroie huit points.
  • Un baccalauréat octroie cinq points.
  • Les liens familiaux, en veillant à ce que le demandeur ait des proches parents saoudiens. Le total des points ne doit pas dépasser dix points, répartis comme suit :
  • Si le père est saoudien, il obtient trois points.
  • Si la mère et son père sont saoudiens, trois points sont accordés ; cependant, si seulement la mère est saoudienne et que son père ne l’est pas, deux points sont accordés.
  • Si la femme et son père sont saoudiens, trois points sont accordés ; cependant, si la femme est saoudienne et que son père ne l’est pas, un point est accordé.
  • Si le demandeur a plus de deux enfants et frères saoudiens, deux points sont accordés ; cependant, s’il n’y en a pas plus de deux, un point est accordé.

Les avantages de la citoyenneté saoudienne Vivre en Arabie Saoudite en tant qu’expatrié est une opportunité attrayante en soi, mais la citoyenneté saoudienne offre encore plus d’avantages.

  • Privilèges religieux : les citoyens saoudiens peuvent rester dans les villes de La Mecque et de Médine pendant une longue période et peuvent visiter ces villes saintes pour accomplir des devoirs religieux à tout moment. De plus, ils ont même le droit d’acheter des terrains et des maisons dans les deux villes.

Exigences pour la citoyenneté saoudienne La citoyenneté saoudienne est accordée sur différents critères pour différentes personnes.

Dans tous les cas, au moment de la présentation de la demande, le demandeur:

doit avoir atteint l’âge de la majorité. doit avoir acquis le statut de résident permanent ordinaire au Royaume d’Arabie saoudite conformément aux dispositions de son système spécial pendant une période d’au moins 5 ans consécutifs (10 ans consécutifs dans le cas des expatriés et des professionnels, mais plus à ce sujet ci-dessous). doit être en mesure de prouver ses revenus par des moyens légitimes. doit être sain d’esprit et avoir une bonne conduite. ne doit pas avoir été condamné à une peine d’emprisonnement pour un crime moral pour une période dépassant six mois. Veuillez noter que le Premier ministre du Royaume et le prince héritier Mohammed bin Salman sont désormais habilités à accorder la citoyenneté aux personnes proposées par le ministère de l’Intérieur.

Par naissance La citoyenneté saoudienne est accordée aux enfants nés de pères saoudiens, qu’ils soient nés à l’intérieur ou à l’extérieur du Royaume.

Les enfants nés de mères saoudiennes et de pères de nationalité inconnue ou apatrides se voient également accorder la citoyenneté saoudienne par naissance.

Selon la dernière modification, les enfants de mères saoudiennes sont également éligibles à la citoyenneté saoudienne à l’âge de 18 ans, à condition qu’ils :

aient le statut de résident permanent dans le Royaume lorsqu’ils atteignent l’âge légal soient couramment en mesure de parler l’arabe aient une bonne conduite et un caractère sain n’aient aucune condamnation pénale ni emprisonnement pour une période dépassant six mois pour un acte indécent. Par mariage Épouses étrangères Les femmes étrangères mariées à des Saoudiens sont éligibles pour la citoyenneté saoudienne si les conditions suivantes sont remplies:

Les exigences pour obtenir la citoyenneté saoudienne varient en fonction de la situation individuelle de chaque personne. Toutefois, pour soumettre une demande, l’applicant doit :

  • fournir une preuve d’une relation matrimoniale légale.
  • annoncer publiquement devant un notaire qu’elle a renoncé à sa nationalité d’origine.
  • respecter les instructions régissant le mariage entre un Saoudien et un étranger.
  • soumettre une déclaration attestant qu’elle n’a pas de condamnation pénale antérieure ou d’infraction morale.
  • ne pas être enregistrée avec les autorités pertinentes pour des notes ou des restrictions.
  • résider dans le Royaume.
  • être mariée depuis au moins cinq ans. Dans certains cas, une période plus courte pourrait suffire :
    • si quatre ans se sont écoulés depuis le mariage et qu’elle n’a pas donné naissance, un ou plusieurs des cas suivants doivent être rencontrés :
      • si l’un de ses frères ou sœurs possède la citoyenneté saoudienne.
      • si elle est née dans le Royaume de parents étrangers.
      • si son mari est l’un de ses proches.
      • si son mari est un professionnel, comme un médecin ou un ingénieur.
      • si la différence d’âge entre elle et son mari ne dépasse pas cinq ans.
    • la période écoulée depuis le mariage est suffisante si l’un des cas suivants est rencontré :
      • si le père de l’applicant est un Saoudien par naturalisation et qu’elle n’a pas obtenu la citoyenneté de lui.
      • si l’applicant donne naissance à plus d’un enfant.
      • si l’applicant donne naissance à un fils et que la mère est une Saoudienne.
      • si l’applicant donne naissance à un fils et a plus d’un frère ou d’une sœur qui détient la citoyenneté saoudienne.
      • si l’applicant est née dans le Royaume d’une mère saoudienne et répond aux conditions de l’article 8 du système.

Il est important de noter que ces exigences peuvent être modifiées ou mises à jour à tout moment. Il est donc essentiel de se tenir informé des dernières mises à jour en matière de citoyenneté saoudienne.

Obtention de la citoyenneté saoudienne pour les épouses étrangères et les veuves étrangères

Si vous êtes mariée à un Saoudien, vous pouvez obtenir la citoyenneté saoudienne. Toutefois, pour cela, certaines conditions doivent être remplies.

Le mariage doit être en accord avec les instructions régulant le mariage entre un Saoudien et un étranger.

De plus, le mariage doit durer au moins cinq ans. Si vous ne donnez pas naissance à un enfant dans les quatre ans qui suivent votre mariage, vous pouvez être éligible si l’un de vos frères ou sœurs est citoyen saoudien, si vous êtes née en Arabie Saoudite de parents étrangers, si votre mari est l’un de vos parents ou s’il est professionnel (médecin ou ingénieur).

La période de mariage peut également être suffisante si vous donnez naissance à plus d’un enfant, ou si vous avez un fils et que sa mère est une femme saoudienne, ou si vous avez un fils et que vous avez plus d’un frère ou sœur qui est citoyen saoudien.

Si vous êtes une veuve étrangère d’un citoyen saoudien, vous pouvez également obtenir la citoyenneté.

Vous devez prouver que vous êtes légalement veuve de votre mari saoudien, que vous avez abandonné votre nationalité d’origine devant un juge ou un notaire public et que vous n’avez pas contracté de nouveau mariage après le décès de votre mari.

Vous devez également résider en Arabie Saoudite, ne pas avoir été condamnée pour des infractions criminelles ou morales, avoir un ou plusieurs enfants de votre défunt mari saoudien ou d’un précédent mari et aucune restriction ou note ne doit être enregistrée auprès des autorités compétentes. Pour avoir toutes les dernières News veuillez nous rejoindre sur notre Groupe TELEGRAM CLIQUEZ ICI

- VOTRE PUB ICI -spot_img

SOUTENEZ MEDINATOUNA

Medinatouna est et restera gratuit pour tous ceux cherchant des informations fiables et vérifiées. Vous pouvez cependant contribuer par un don pour nous aider à vous fournir davantage d'articles de qualité, incluant les dernières mises à jour des lois et réglementations.

News
- VOTRE PUB ICI -spot_img